Avec tous les processeurs Exynos que Samsung a utilisés, l’Exynos 990 de l’année dernière était assez oubliable. Bien qu’il s’agisse d’un processeur phare, divers problèmes sont survenus, allant de l’utilisation de cœurs Mongoose obsolètes à base de Cortex A76 à des problèmes de surchauffe. Tout comme ce qui s’est passé après le très tristement célèbre fiasco Galaxy Note 7, Samsung veut prendre la couronne du processeur avec l’Exynos 2100.

Le processeur qui alimentera la prochaine série Galaxy S21 adopte une configuration de cœur 1/3/4: un cœur Cortex-X1 fonctionnant à 2,9 GHz, trois cœurs Cortex-A78 fonctionnant à 2,8 GHz et quatre cœurs Cortex-A55 fonctionnant à 2,2 GHz . La configuration est similaire à celle du Snapdragon 888 – il utilise même le même processus EUV 5 nm – bien qu’il ait des cœurs plus cadencés. Samsung affirme même que l’Exynos 2100 fonctionne 30% plus rapidement en tâche multicœur que l’Exynos 990.

Une autre mise à niveau importante avec l’Exynos 2100 est son GPU Mali-G78 MP14, qui promet des performances graphiques supérieures de 40% grâce à l’architecture Valhall du Mali-G78. Avec son GPU, vous bénéficiez d’une prise en charge de la vidéo 10 bits, de l’affichage HDR et de fréquences de rafraîchissement allant jusqu’à 144 Hz.

Dans le département FAI, l’Exynos 2100 peut prendre en charge jusqu’à 200 caméras mégapixels et peut traiter les données de quatre capteurs différents simultanément – un sur le FAI du Snapdragon 888 qui peut traiter jusqu’à trois capteurs.

En ce qui concerne la 5G, l’Exynos 2100 dispose d’un modèle 5G intergouvernemental prenant en charge les réseaux mmWave et sous-6 GHz.